27 févr. 2011

Le rêve de Charlie

Un post un peu particulier aujourd'hui puisque ce n'est pas moi qui l'ai rédigé. C'est le témoignage enthousiaste de Charlie qui a bien voulu m'expliquer comment il était devenu fluide.

J'ai voulu le relayer parce qu'on est en plein dans l'objectif du blog : de l'optimisme pour les personnes qui bégaient ! Et parce que Charlie ne prétend nullement avoir trouvé la solution universelle, il souligne même le caractère très personnel et très récent (seulement 10 jours) de sa "guérison" mais il veut juste témoigner sur le fait que c'est POSSIBLE. Alors, n'hésitez pas à lui poser vos questions et à échanger sur les raisons de cette "guérison miraculeuse".

Allez Charlie : à toi ! (et pardon pour le visuel, je n'ai pas pu m'empêcher :-))




Salut à tous, c'est Charlie !

Je sais ce qui s'est passé mais je n'ai pas fait exprès, une semaine que je songe à vous écrire ma guérison miraculeuse (et je ne plaisante qu'à moitié).

Si ça vous intéresse, je veux bien raconter (pas tout !) ce que j'ai vécu, sachant cependant que ça ne servira à personne, mon expérience n'étant pas reproductible (ça s'est passé à mon insu).
Ça servira juste à vous rappeler : devenir totalement fluide, c'est POSSIBLE. Et pas fluide comme quelqu'un qui se contrôle, non, fluide comme toute personne qui a toujours été fluide (à peu près), il m'arrive de patiner un petit peu mais ça n'a rien à voir avec du bégaiement,c'est juste que je m'excite quand je parle, d'ailleurs je commence déjà à moins me précipiter, en fait je suis en train de découvrir un nouveau plaisir, maintenant que je suis fluide, c'est le plaisir de la pause, de reprendre mon souffle, de prendre mon temps...

Je vais essayer de faire court pour raconter ce qui m'est arrivé. Je suis à une étape de ma vie, j'étais en train d'achever un travail de plusieurs années et j'avais décidé de soigner mon bégaiement juste après. J'ai atterri "par hasard" sur ce site, j'ai téléchargé à peu près tout ce qu'il y a à télécharger mais je n'ai rien lu (à part deux-trois textes très courts,faute de temps et parce que je n'aime pas me disperser), par contre j'ai navigué sur Goodbye au moins deux fois par jour pendant trois grosses semaines et j'ai lu la plupart des articles de Laurent. J'ai également beaucoup réfléchi, deux ou trois moments d'"illumination", de prises de conscience, notamment grâce à un article qui nous explique bien que le bégaiement n'est pas un alien (non non non !), c'est la personne qui bégaie qui produit elle-même son bégaiement. Et puis le temps. Je me suis dit "tiens, je crée du temps dans ma bouche" (et c'est un plaisir !). Mais rien n'avait encore changé.

Et puis une nuit, j'ai fait un rêve un peu éprouvant qui m'a réveillé. Je m'en suis souvenu le matin mais rien encore de nouveau, c'est le soir que je me suis rendu compte que ça parlait. Ça sortait tout seul, sans effort, totalement fluidement. JE parlais. Le lendemain et les jours suivants j'ai passé des heures au téléphone avec différents membres de ma famille... totalement fluide. J'ai foncé, oui, alors évidemment il m'est arrivé une fois ou deux de patiner mais rien à voir avec du bégaiement,j'étais fluide à 100%.


Le soir de ma guérison, je criais quasiment au miracle (!), après j'ai pensé que j'avais visualisé à mon insu, j'avais rempli mon esprit de pensées de guérison et ça avait suffi, comme si mon Moi Supérieur s'était dit "ah bon,il veut guérir ? Eh bin allez,zou ! c'est fait !". C'est après que j'ai repensé à ces différentes prises de conscience. 


Une chose est sûre, un changement (émotionnel) s'est opéré en moi, en profondeur et à mon insu, et pour être tout à fait honnête, ce n'est que depuis aujourd'hui que je SAIS avec certitude que je suis définitivement guéri. Depuis dix jours j'avais souvent des doutes, c'était arrivé si soudainement,si "inexplicablement"... Mais aujourd'hui j'ai à nouveau un peu accroché (pas grand-chose, encore très bien par rapport à avant, mais quand même), et puis je me suis repris, j'ai retrouvé ma fluidité, il y a maintenant en moi le désir de parler et d'être entendu qui a pris le dessus sur celui de se retenir. Le truc, c'est qu'il faut trouver l'équilibre entre laisser faire et contrôler.

Alors je ne sais pas si j'ai été guéri par mon rêve ou si mon rêve m'a juste averti de ma guérison à venir, mais le fait que j'aie rêvé ce rêve si plein de sens (j'ai fini par le comprendre !), c'est le signe que le changement en moi est profond, à moi ensuite de l'enraciner, mais le changement est fait.
 

Charlie.

12 commentaires:

Laurent L. a dit…

Charlie, tu m'as parlé d'un livre qui t'avait beaucoup aidé en me demandant si tu pouvais le citer. Quel est ce livre ?

Anonyme a dit…

En fait,je ne m'en suis pas assez servi moi-même,mais toutes les fois où j'ai mis en pratique ses conseils,ça a été incroyablement efficace,aussi surprenant que cela puisse paraître,concernant le bégaiement,puisque l'auteur propose de faire semblant.
Il s'agit de "Faites comme si",de Lee Pascoe. Faire semblant d'être telle ou telle personne qu'on admire,parce qu'elle possède certaines qualités qu'on saît avoir en nous mais qui nous font actuellement défaut. Le meilleur moyen pour parvenir à développer ces qualités.
J'ai personnellement hanté les rayons de développement personnel des grands magasins,et c'est un des rares bouquins que j'ai achetés,vraiment très intelligent,très pratique.
Et oui ! il m'est arrivé quelques fois de faire semblant,de me mettre dans la peau de quelqu'un de fluide,il faut juste se recueillir quelques minutes,et ça marche !
Voilà,en espérant que ça puisse servir à quelqu'un.

Charlie.

Anonyme a dit…

Ah mais c'est ton post sur mon expérience ! Déjà ! J'avais pas fait gaffe ! Ouh lala ! Quel honneur !

Charlie.

Laurent L. a dit…

Merci Charlie pour la référence. Une petite précision importante : j'ai fait une recherche rapide et vu que l'auteur, Lee Pascoe est une hypnothérapeute réputée mais qu'elle est aussi apparentée avec la méthode Silva, qui figure parmi les mouvements examinés dans les rapports parlementaires sur les sectes de 1995 et 1999. Cette info me semble nécessaire mais ne met pas en cause la qualité du livre (j'ai vu qu'il était cité par Psychologies Magazine, qui n'est bien sûr pas le Lancet mais bon...)

Anonyme a dit…

Exact,je ne m'étais jamais intéressé à cette méthode Silva,et puis quand j'ai fait la liste des pistes pour guérir,récemment,j'ai repensé au bouquin,repensé à cette méthode (le livre ne fait jamais référence à la méthode Silva,simplement elle cite le nom du site internet à la fin),et j'ai découvert sur le net que certains l'apparentent à une secte. Ce n'est pas ce mot "secte" qui m'a effrayé (je suis VISCERALEMENT indépendant !)et je n'ai pas bien compris en quoi consistait cette méthode,mais j'ai l'impression qu'il s'agit d'une sorte d'hypnose (en gros) et je me suis dit que je n'avais pas besoin de ça pour guérir,j'avais déjà le livre,et même sans le livre,à la limite,maintenant que je vous ai parlé du "faire semblant",c'est plus la peine de le lire !
Un autre truc vraiment passionnant du bouquin,c'est quand elle parle de son stage de mime et qu'elle doit porter un masque sans expression,elle en arrive à la conclusion que nous jouons tous un rôle. A nous,après,de choisir quel rôle nous voulons interpréter.
Voilà,mais j'ai l'air de vouloir défendre ce livre alors que bon...
Tout ce que je peux dire,c'est que je crois à un changement de mentalité pour guérir.

Charlie.

Anonyme a dit…

Charlie,
Peux-tu nous parler de ton rêve ?
Lionel

comparatif santé a dit…

intéressant

Anonyme a dit…

Le contenu exact de mon rêve,je le garde pour moi,je n'en ai parlé à personne.
Tout ce que je peux te dire,c'est qu'il s'agissait d'une substitution de personne et que j'ai mis quatre jours à comprendre qu'il s'agissait de moi (en fait c'est un rêve tellement peu spectaculaire que je n'y ai plus repensé). C'est après avoir évoqué ce rêve avec un proche que j'y ai repensé et que tadaaam ! la lumière s'est faite ! Mon ancien Moi a été remplacé par le nouveau Moi,et c'est vrai que dans les jours qui ont suivi (outre ma nouvelle fluidité) je me suis senti différent. Impossible à définir. Peut-être plus détendu,mais pas seulement... Et puis j'ai remarqué que je me tiens droit maintenant,très naturellement,au début c'était comme s'il y avait une force qui me tirait en arrière (mais non je suis pas fou,pourquoi ? Qu'est-ce-qu'il y a comme mouches,ici !),et maintenant c'est naturel.
Voilà... ce que je peux dire sur mon rêve.

Charlie.

Laurent L. a dit…

@Charlie, deux questions :
1. Est-ce que tu bégayais aussi lorsque tu étais seul ?
2. Est-ce que ta fluidité provient seulement de ce changement émotionnel ou est-ce que tu appliques aussi des techniques d'élocution particulières ?

Anonyme a dit…

Je n'apprendrai rien à personne en disant que si le bégaiement n'est pas un alien,c'est quand même un sacré farceur qui vient,qui va... Alors oui,il m'arrivait non pas de bégayer mais d'accrocher quand j'étais seul,comme il m'arrivait également d'être fluide à 100% avec certaines personnes qui seraient tombées des nues si je leur avais dit que je bégayais.
Et non,je n'ai jamais pratiqué aucune technique d'élocution,mes seuls "trucs" ont été des trucs mentaux.
Bon,mais cela dit,Laurent,moi-même je n'aurais pas vraiment de questions à poser à ce Charlie,je peux juste ajouter que si j'ai fait ce rêve c'est aussi parce que je suis un grand optimiste,c'est mon optimisme qui m'a empêché de me soigner plus tôt,mais c'est aussi lui qui m'a soigné,d'une certaine manière.

Charlie.

Laurent L. a dit…

Charlie, j'ai trouvé les conclusions d'une étude qui confirme l'efficacité de faire "comme si". Selon cette étude récente (parue en 2010 dans Psychological Science), agir comme si on avait confiance en soi produit des changements neuroendocrinaux, psychologiques et comportementaux. Les chercheurs ont fait prendre aux personnes d'un premier groupe des postures "d'homme fort", de puissance et aux personnes d'un second groupe des postures inverses. Ils ont découvert que les postures d'affirmation provoquaient une hausse de la testostérone (associée à l'assertivité et à la prise de risque)et une baisse de cortisol (associée à l'anxiété et la peur); et qu'il se passait exactement le contraire pour ceux qui avaient des postures de faiblesse. Ceux du 1er groupe ont dit aussi se sentir plus puissants et plus enclins à prendre des risques (une proposition simple de prise de risque faisait aussi partie du test). Les hommes et les femmes ont réagi de la même façon. Intéressant, non ? Cela rejoint bien le témoigange de Charlie.

Anonyme a dit…

Passionnant ! Ça rejoint une expérience décrite dans le bouquin dont j'ai parlé: une pièce de théâtre avec des rôles caricaturaux de dominants et de dominés joués par des étudiants volontaires,on leur a fait une prise de sang avant et après,eh bien figure-toi que le système immunitaire s'était renforcé chez les dominants et que c'était l'inverse chez les dominés. En une heure de théâtre !
L'esprit est tout ! L'esprit commande,le corps suit. Et si l'esprit s'est laissé hypnotiser (par des pensées de bégaiement par exemple),on peut se déshypnotiser en faisant semblant,c'est-à-dire remplacer sa suggestion négative par une autre (positive),de toute façon on n'échappe pas aux suggestions,on n'échappe pas à un rôle,nous jouons tous un rôle,alors mieux vaut soi-même décider de sa suggestion,non ? mieux vaut soi-même décider du rôle.

Charlie/Erick (Peter Parker,ha ha !)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget