19 sept. 2010

Utiliser le téléphone : un guide pour les personnes qui bégaient

J'ai déjà parlé dans un précédent post des relations difficiles qu'entretiennent les personnes bègues avec le téléphone. Si vous voulez faire fuir un vampire, brandissez une gousse d'ail ou un crucifix, si c'est un bègue qui vous embête, brandissez un téléphone! Le résultat est garanti. Vous le verrez grimacer, devenir tout blanc et finalement se tordre à vos pieds en vous suppliant de l'épargner.

Il était donc temps que Richard Parent traduise le guide rédigé par la Stuttering Foundation of America : "using the telephone". C'est une synthèse de conseils donnés aux personnes qui bégaient pour surmonter leurs craintes (ou même leur phobie) et apprendre à passer des appels et à en recevoir.

Bonne lecture  et merci encore à Richard et à la SFA.

Laurent

Brochure "Utiliser le téléphone : un guide pour les personnes qui bégaient"

4 commentaires:

Olivier a dit…

Début hilarant, j'avais jamais pensé à ça...

Bref, sinon, juste une réflexion en passant, qui m'est inspiré surtout par ton blog.
Avant Internet, la personne bègue manquait de moyen pour trouver de ressources. Aujourd'hui, on est dans la situation inverse, qui a aussi ses défauts : la personne bègue est gâtée. Il y a tellement de méthodes, professionnelles ou non, (au moins sur papier et gratuit sur le net)que quelqu'un qui cherche sera aussi ravie que perplexe.
Suffit de parcourir ton blog depuis le début pour s'en rendre compte.

Inévitablement on peut voir se dessiner les choses récurrentes, qu'on retrouve dans toutes les thérapies.

Et c'est aussi ce qui viendra à l'esprit de la personne bègue : "Au lieu de m'embêter à lire tous ces documents, à les essayer un par un sans garantie, ce serait beaucoup plus simple de faire un concentré. J'aurais moins à lire et peut-être plus de garantie de faire des progrès".

(Sauf que la façon de présenter la méthode compte aussi parce que la personne bègue souvent cherche des affinités avec celui qui propose une aide)

Mais les choses incontournables se font jour, c'est évident.

Mais je parle, je parle, et mon iceberg est mal garé.

Olive Glacé aux noisettes

Laurent L. a dit…

@Olivier : c'est vrai que moi-même, même si j'essaie de dresser un panorama assez large, j'ai sans doute tendance, même inconsciemment, à relayer des solutions ou les propos de personnes auxquelles je m'identifie.
Mais finalement, je ne trouve pas qu'il y ait tant de méthodes que cela et je suis d'accord avec toi sur le fait qu'elles ont beaucoup de points communs... C'est plutôt positif parce que ça permet de donner quelques jalons à suivre. Je pense même que le concentré ne serait pas difficile à rédiger. Mais il reste ensuite le plus difficile : la mise en oeuvre... Et ça c'est une histoire beaucoup plus longue à écrire... Mais c'est aussi une belle aventure !

Anonyme a dit…

Pour ce qui est du téléphone, je dirais: Pire que le téléphone: le répondeur!!! Je perd mes moyens, je bégaie plus que d'habitude...

Je viens de découvrir ce site et j'ai vraiment beaucoup de lecture qui m'attend!

Merci pour le site donc

Laurent L. a dit…

Salut Anonyme !
Sur les répondeurs des mobiles, tu as parfois la possibilité de réécouter le message que tu viens de laisser et de le recommencer. Ca peut être vu comme un bon moyen de s'entraîner !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget