23 juin 2010

La journée du non-évitement

Dans mes deux précédents articles, je vous ai parlé des conséquences désastreuses de l’évitement et de tout ce que vous gagnerez à cesser d’éviter les mots ou les situations de paroles qui vous font peur.
Si vous hésitez encore à vous lancer, je vais vous parler aujourd’hui d’une initiative très sympa, qui pourra peut-être vous aider. Il s’agit du Stammering Non-Avoidance Day, la journée du non-évitement, qui a lieu chaque dernier vendredi du mois.
L’idée a été lancée par Steven, un membre de la British Stammering Association et le principe est très simple et efficace : ce jour-là, mettez vous dans une situation de parole que vous évitez d’habitude ! Utilisez le téléphone, passez une commander à un guichet, demandez une direction,… Voilà comment Steven présente son idée :
« Je m’appelle Steven, je travaille pour la British Stammering Association et je déclare le dernier vendredi de chaque mois “Journée de non-évitement du bégaiement”.

Quand vous bégayez, c’est très facile d’éviter une situation quand vous savez que cela sera difficile pour vous, pour éviter la gêne perçue, l’humiliation ou la frustration. Mais, en faisant cela, nous ne faisons que renforcer la peur de cette situation et nos croyances négatives.

Je veux tous vous encourager, où que vous soyez, à vous mettre au moins une fois par mois dans une situation que vous craignez, que ce soit un appel téléphonique, une demande dans un magasin, demander l’heure ou une direction ou même proposer un rendez-vous à quelqu’un.

Qu’est-ce que cela vous apportera ? Et bien, la confiance accrue que vous tirerez de faire face à vos peurs et aussi la réaction positive que vous aurez très probablement de la personne à qui vous parlerez. »

Steven a même créé un groupe Facebook pour recenser les initiatives ! (voir lien à la fin de l’article)

Quelques exemples de situations pratiquées par les membres de ce groupe :

- passer un appel téléphonique dans un train ou transport en commun (vous savez quand tout le monde peut vous entendre…),
- appeler un service après-vente parce que son ordinateur est en panne,
- commander un billet de train au guichet avec 4 personnes qui attendent derrière vous….

Et vous savez quoi ? Le dernier vendredi du mois, c’est après-demain (vous apprécierez au passage le timing parfait de ma chronique) ! Vous avez donc deux jours pour penser à une situation de parole que vous avez l’habitude d’éviter !
Et quand vous aurez choisi votre situation, vous n’aurez qu’à penser à la traduction en français tout pourri du slogan d’un célèbre équipementier sportif américain :

“Juste fais le !”

Allez ! Lancez-vous pour montrer aux anglais que les petits frenchies n'ont pas froid aux yeux !

Laurent

3 commentaires:

Olivier a dit…

...se promener avec un T-Shirt imprimé au logo Un Olivier sur un Iceberg...euh non, pardon. OK je sors.

Laurent L. a dit…

@Olivier : Chiche ! En plus, en ce moment, c'est beaucoup moins risqué qu'avec un maillot de l'équipe de France...

Olivier a dit…

...et un fanion Good Bye Bégaiement, sans oublier le pinn's Parole de Bègue

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget