18 oct. 2012

Compte-rendu de la Journée Mondiale du Bégaiement à Nice

Je suis allé samedi dernier à la Journée Mondiale du Bégaiement à Nice, où Patricia Bersot, déléguée régionale de l’APB, m’avait proposé d’intervenir. J’ai passé une soirée géniale, riche en émotions, et je voulais vraiment partager cela avec vous.

La plupart des réunions pour la JMB auront lieu ce week-end (voir ICI) et si vous hésitez encore à y pointer le nez, j’espère que cet article achèvera de vous convaincre. Pour ma part, je serai à Bruxelles avec l’APB Belgique et j’ai déjà hâte d’y être !

La réunion s’est tenue dans un auditorium douillet qui ressemblait à une petite salle de cinéma avec balcon. Une soixantaine de personnes s’étaient déplacées : orthos, étudiantes, personnes qui bégaient et parents. Au programme, environ 3 heures d’intervention. Je ne vais pas vous en faire un compte-rendu détaillé : il fallait venir ! Sachez simplement que :

- Patricia et Agnès ont présenté les missions de l’APB et un petit film réalisé pour les 20 ans de l’association.

- Nicolas nous a parlés du self-help de Nice. Il y a bientôt une réunion. Pour ceux qui sont intéressés, plus d'infos ici.

- Je suis ensuite monté au pupitre pour faire une intervention basée sur mon post « les 25 choses que j’aurais voulu savoir sur le bégaiement ». Cela a été l’occasion de revenir sur mon parcours et ce que j’avais pu apprendre par mes lectures et mes échanges sur Internet. J’ai expliqué et illustré 4 prises de conscience essentielles pour réussir son parcours vers une parole libérée, quelle que soit la méthode choisie.

- C’est Maria Hargrove qui a conclu la soirée. Maria est une argentine voyageuse et polyglotte qui a vécu 9 ans en Belgique et est désormais installée aux Etats-Unis avec sa petite famille. Thérapeute du bégaiement, elle nous a présenté l’état de l’art sur les thérapies (Lidcombe, Camperdown…) et est revenu sur les découvertes scientifiques récentes. Elle a notamment projeté de superbes images colorées et très « parlantes » du cerveau qui auraient beaucoup plu à Olivier. Elle nous a également parlé du Speecheasy, un petit appareil auditif qui peut apparemment aider certaines personnes qui bégaient. En reproduisant l’effet choral, il permet de retrouver la fluidité que nous connaissons lorsque nous parlons à l’unisson avec une autre personne. Commercialisé aux Etats-Unis, certaines orthos françaises commencent à s’y intéresser. A suivre… (voir ici pour ceux qui veulent en savoir plus) . Et Maria a fait toute sa conférence en français. Chapeau !

Mon expérience de conférencier a été très enrichissante. J’ai parlé plus d’une heure et c’était la première fois que j'intervenais aussi longtemps. Je suis passé par toutes les émotions : la tension sur les premières minutes, le soulagement quand j’ai vu que le public réagissait et une grande émotion au moment de conclure. Sur ce blog, je peste parfois contre le peu de réactions et de commentaires. Eh bien là, j’ai été servi ! Notamment lorsque je parlais du soulagement ressenti quand on ose parler de son bégaiement. Des témoignages sont allés dans mon sens, comme celui de Damien qui expliquait qu’il avait décidé d’annoncer son bégaiement à chaque début d’entretien d’embauche et que cela s’était toujours très bien passé, contrairement au premier entretien où il ne l’avait pas fait. D’autres ne s’imaginaient pas le faire et c’était intéressant aussi de recevoir la contradiction de la part de Patrick, ingénieur télécoms, qui voulait « être traité comme les autres » ou de Cyriĺ, Juge d’Application des Peines, qui ne se voyait pas parler de son bégaiement devant les personnes auxquelles il devait faire des annonces pas vraiment agréables.

J’ai également rencontré « en vrai » des personnes que j’avais connues via le blog. Par exemple Pauline, une orthophoniste qui m’a abordé en me rappelant qu’elle m’avait « cartonné » quand j’avais écrit un article sur les orthos « spécialisées » dans le bégaiement. Ca ne nous a pas empêchés de papoter un moment et de voir nos points de vue se rejoindre sur plein de choses. Ou encore les parents d’Hugo que je remercie pour leur gentil message…

Au final, cette présentation orale de ce que j’écris d’habitude peinard sur mon clavier m’a procuré une jolie dose d’adrénaline et m’a permis de confronter mes idées, de les compléter, de les nuancer grâce aux échanges que j’ai pu avoir. Cela restera un grand souvenir et je sens que je risque de devenir accro. 

Je sais que l’APB fait parfois l’objet de critiques mais il faut reconnaître que, sans eux, il ne se passerait pas grand-chose pour la JMB. Ce sont des bénévoles, des personnes généreuses, qui se décarcassent pour trouver une salle, des intervenants, communiquer sur l’événement, contacter la presse… Tant d’énergie doit être récompensée et ils méritent amplement notre respect et notre gratitude. Pour Nice, un grand merci à : 

- Patricia pour sa main de fer dans un gant de velours… au bout d’un bras en écharpe, 
- Agnès qui a eu beaucoup de mérite parce que Patricia lui demandait de sourire lorsqu’elle parlait de «la honte, de la souffrance » ou « de la frustration » associées au bégaiement. ☺
- Nicolas que j’ai retrouvé avec plaisir. Si vous voulez passer un bon moment, le self-help de Nice se passe chez lui. 

Je suis reparti riche de rencontres. J’ai parlé des échanges pendant et après la conférence mais bien sûr la soirée s’arrête rarement là. Un petit tuyau au passage : à la fin de la réunion, rapprochez-vous des organisateurs et demandez-leur dans quel resto ils vont finir la soirée… Plus on est de fous…

A part Patricia, je ne connaissais personne et pourtant j'ai eu l’impression de retrouvailles avec des complices de longue date. La décontraction souriante de Mathieu, l’expressivité et l’humour de Damien, la gentillesse de Sandrine, l’érudition de Cyril qui m’a appris que Louis XIV n'avait pas fait que construire des châteaux mais qu’il en avait aussi détruit beaucoup, surtout à Nice ! La présence de Maria Hargrove était également une richesse pour nous tous. La JMB française s’internationalise et c’est une excellente chose ! 

Ah ! Oui ! Autre chose… A Montpellier, j’avais été bluffé par le niveau de fluidité des ados accompagnés par Jacqueline Bru. J’ai éprouvé la même admiration en parlant avec Anaïs ou Olivier, les patients de Patricia. Oui, des progrès énormes ont été faits dans la rééducation du bégaiement et la bonne nouvelle c’est que cela va continuer. Il y avait en effet une délégation d’étudiantes en ortho dans la salle et cette réunion a achevé de convaincre certaines de s’intéresser au bégaiement. 

Après cette réunion, des parents ont dit avoir mieux compris ce que pouvaient ressentir leurs enfants, des étudiantes orthos ont découvert un univers passionnant, des colères sont sorties, beaucoup de rires ont fusé et des langues se sont déliées. Cette JMB n’a pas changé le monde mais peut-être la vie de quelques personnes et ce n’est déjà pas si mal.

Alors regardez ICI attentivement le planning des manifestations prévues ce week-end et la semaine prochaine. Bon, bien sûr, ça ne pourra pas être aussi bien qu’à Nice mais poussez la porte quand même. Vous ne risquez qu’une chose : passer un bon moment et faire de belles rencontres. 

Laurent

10 commentaires:

Patricia B a dit…

Ce fût un plaisir de partager cette JMB 2012 avec toi Laurent et un moment très fort de partage de nos émotions,de nos passions,de nos rires.
Reviens quand tu veux...

Damien a dit…

Salut Laurent !

Merci pour ce super "report" que tu nous fais de cette JMB Niçoise ; tout est dit : super conférence, super soirée au resto, super personnes, super ambiance... SUPER QUOI ?!?!!!!

Ton intervention a vraiment été géniale et depuis que j'ai parlé avec toi, je me suis redonné quelques objectifs qui font du bien au moral !

Bonne continuation et j'espère à bientôt !

Damien et Sandrine aussi !!!

Laurent L. a dit…

Merci Patricia, Damien... et Sandrine ! Je ne vais pas me répéter mais... On recommence quand vous voulez ! :-)

Cédric a dit…

Excellent, juste excellent !!! Les JMB de Nice ont toujours ce quelque chose que les autres n'ont pas et qui restent gravées émotionnellement. Je garde un magnifique souvenir des deux auxquelles j'ai pu assister. C'était il y a déjà quelques années... Poignée de main sincère à Nico, Damien et Mathieu (rendez-moi mon stylo !!! souvenirs ? ))), bises à Patricia. Merci et bravo à tous, merci à toi collègue blogueur.

sarah a dit…

Waouh! très beau post. j'aime bien les photos en guise d'illustration, surtout celle où tu parles quand tu es devant le pupitre, j'adore!
Merci pour le partage de tes émotions.

Laurent L. a dit…

Merci Cédric, j'avais en effet eu des échos des précédentes JMB à Nice et je n'ai pas été déçu. Depuis que je suis rentré, j'ai une pêche pas possible et j'ai pris beaucoup de plaisir à revivre la soirée via ce compte-rendu. Pour ceux qui nous lisent, je le répète : allez aux JMB près de chez vous CE WEEK-END et la semaine prochaine !

Laurent L. a dit…

Merci Sarah ! C'est vrai que les photos sont très sympas et je me rends compte que j'ai oublié de remercier le photographe : MERCI CYRIL !!!

Romain a dit…

Merci pour ce compte-rendu Laurent !

Mercredi prochain, ça sera le tour de la JMB de Paris et j'y participerai évidemment !

J'espère qu'elle sera aussi bien que celle de Nice :).

En tout cas, ton post me fait envie ;).

LesMotsdeNathan a dit…

Dommage que c'était si loin de chez moi, j'aurais bien aimé assisté à cette réunion. J'aimerais bien rencontrer des adultes qui bégaient "en vrai" et partager plein de choses à ce sujet. Peut-être l'an prochain ?

Laurent L. a dit…

@Romain : j'espère que tu feras un compte-rendu !

Laurent

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget