14 juin 2011

Oui, il ne faut pas hésiter à annoncer son bégaiement : la preuve en vidéo !

Dans mon dernier post, je vous ai donné des exemples concrets pour annoncer simplement son bégaiement dans différentes situations. Malgré toute ma bonne volonté, les témoignages cités et les commentaires laissés sur ce blog par certains ayant « osé » parler de leur bégaiement, il y a peut-être encore parmi vous quelques irréductibles qui doutent de ces témoignages, quelques sceptiques qui ne croient que ce qu’ils voient. Eh bien, mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, je vais aujourd’hui vous sortir définitivement des ténèbres et lever vos derniers doutes en vous montrant une vidéo tournée par une personne qui bégaie.

Cette courte vidéo (3 minutes) a été réalisée par Eric Jackson et Peter Reitzes
, co-animateurs de StutterTalk.com, un site où ils diffusent des interviews et témoignages audio et vidéo sur le bégaiement. Eric et Peter bégayent et ont eux-mêmes réalisé quelques petits films sympas où ils présentent des techniques (Peter est orthophoniste) ou se mettent en situation pour illustrer leurs conseils.

C'est le cas dans cette séquence où Eric veut démonter qu’il est possible d’annoncer très simplement son bégaiement au téléphone afin que la conversation se passe ensuite dans les meilleures conditions. Pour cela, il appelle une compagnie aérienne pour faire une réservation de vol.

La vidéo est en anglais… Mais ne partez pas ! Je vous ai mis juste en dessous la traduction que j’en ai faite. Ca vous permettra de suivre même si vous ne comprenez pas tout ce que dit Eric. Il y a juste un moment ou je ne suis pas totalement sûr de la traduction (c’est indiqué dans le texte). S’il y a des anglophones (ou philes) dans le coin, merci d’avance pour votre aide !

Alors, c’est parti : voici la vidéo et juste en dessous la transcription en français :



Ci-dessous la transcription en français du dialogue entre Eric et la téléconseillère (appelons-la Pippa, c’est bien pour le référencement :-)  )

Eric : Bonjour, comment allez-vous ?
Pippa : Bien, merci. Et vous ?
Eric : Bien. Je voulais juste vous informer que ma manière de parler peut paraître un peu exagérée parce que je bégaie et que je m’entraîne pour contrôler ma parole.
Pippa : OK.
Eric : Je vais à Scottsdale en juillet et je cherche un vol…

Quelques minutes plus tard…

Eric : OK, Super. Merci beaucoup pour votre aide. J’étais juste curieux de savoir : avez-vous beaucoup d’appels de personnes qui bégaient ?
Pippa : Non, je n’en ai pas. Mais j’ai travaillé avec une personne qui l’était. Un type très sympa.
Eric : Ah, c’était un type très sympa… Est-ce qu’il parlait de son bégaiement ou était plutôt du genre à le garder pour lui ?
Pippa : Non, il en était conscient. Je ne pense pas que ça le gênait tellement. Et moi, ça ne m’a jamais dérangée non plus, c’est le genre de choses pour lesquelles vous ne pouvez rien, donc…
Eric : Exactement. Les gens sont nés comme ça… Dernière question, je vous le promets : est-ce que c’est utile que quelqu’un dise au début d’un appel qu’il a une manière spéciale de parler ou qu’il bégaie ou quelque chose comme ça ?
Pippa : Oui, je pense que ça peut être bien. Les gens peuvent croire qu’on se moque d’eux… (Note de traduction : c’est là que j’ai un doute => est-ce que ce sont ceux qui écoutent ou ceux qui bégayent qui croient qu’on se moque d’eux ?). Vous savez, j’ai un fils qui zozote terriblement… Il suit une thérapie orthophonique depuis plusieurs années mais ce n’est toujours pas corrigé.
Eric : Parfois, vous ne pouvez rien faire pour ce genre de choses... Il y a des trucs qui aident mais parfois, les gens sont juste nés comme ça… Merci pour le temps que vous m’avez consacré. Merci beaucoup.
Pippa : Merci. Passez un bon week-end.
Eric : Merci. Bonne soirée.

Fin de la traduction !

Alors ? Qu’en pensez-vous ? Eric a annoncé simplement son bégaiement, sans s’excuser et sans dramatiser. Grâce à cela, il a pu travailler tranquillement sa technique de prolongation et avoir un échange détendu et intéressant avec Pippa (et surtout beaucoup moins impersonnel). Au passage, je pense que vous serez d'accord pour dire que ce que fait Eric est absolument génial ! Se mettre en situation et se faire filmer pour aider et rassurer ceux qui bégaient : chapeau !

Pour ma part, cela m’a confirmé que :
- Si vous vivez bien votre bégaiement, les autres le vivront de la même manière (cf l’attitude d’Eric mais aussi le témoignage de Pippa sur son collègue très sympa).
- Ca met tout le monde à l'aise si le bégaiement est annoncé dès le départ.
- Chaque fois que vous parlez de votre bégaiement, vous pouvez aider sans le savoir une autre personne qui bégaie ou qui a un trouble de la parole (dans cet exemple, le fils de Pippa).

Sympa tout ça, vous ne trouvez pas ? Ca ne vous donne pas envie de décrocher le téléphone ?

Laurent

3 commentaires:

Alexandre a dit…

Bien sympa cette vidéo effectivement :)

Néodyme a dit…

Salut Olivier

Cette vidéo me fait penser au témoignage d'un membre du self-help parisien.
Lors d'un entretien annuel avec sa drh, il lui a avoué son trouble. Résultat : la drh lui a aussi avoué que son fils était bègue et ne savait pas quoi faire !! Alors le membre l'a conseillé et lui a même prêté des bouquins.
Ca a totalement changé leur relation professionnelle.

Pour ma part, j'ai réussi à l'avouer pdt un entretien de stage, mais j'ai toujours pas eu le courage de le faire avec des amis (pourtant ils ont du s'en rendre compte...)

Pour l'anecdote, j'ai été refusé pour le stage (alors que j'étais pistonné !!), est-ce dû au bégaiement ???

Néodyme a dit…

arf j'ai salué Olivier, c'était Laurent évidemment.
merci de corriger ;)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget