9 oct. 2009

Bégaiement : une spécialiste vous répond !

Dernière minute ! Le Dr Monfrais-Pfauwadel a participé aujourd'hui (15/10) à l'émission "La tête au carré" sur France Inter pour parler... du bégaiement. Cliquez ICI pour (ré)écouter l'émission.

A l'occasion de la Journée Mondiale du Bégaiement du 22 octobre, en collaboration avec les blogs Parole de Bègue et Un Olivier sur un Iceberg, nous vous invitons à poser vos questions, dès maintenant, sur le bégaiement, en commentaire ou par email.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bégaiement, nous allons essayer d'y répondre, avec l'aide d'une spécialiste émérite.

A journée exceptionnelle, dispositif exceptionnel ! Le Dr Marie-Claude Monfrais-Pfauwadel est médecin phoniatre, spécialiste du bégaiement, enseignante en phoniatrie et en orthophonie. C'est une figure emblématique du corps médical, qui fait référence lorsqu'il s'agit de parler bégaiement. Elle a accepté de nous aider à répondre à vos questions pour vous faire bénéficier de son expérience et des dernières avancées sur le sujet.
Soulignons que le Dr Monfrais-Pfauwadel est aussi mère d'enfants ayant bégayé ; elle est non seulement experte, mais aussi entourée de personnes souffrant ou ayant souffert du bégaiement.

Vous pouvez laisser vos questions en commentaires sur ce post ou les envoyer à cette adresse email : questionsjmb@gmail.com

Les questions seront ensuite synthétisées (une seule réponse pour des questions similaires) et traitées, puis les réponses seront mises en ligne.

Et rappelez-vous : il n'y a pas de questions idiotes !

15 commentaires:

Laurent L. a dit…

Bon Allez ! Je lance la première question pour décomplexer les timides.
Pour la rééducation du bégaiement, on entend souvent parler des orthophonistes mais plus rarement des phoniatres. Comment choisir de consulter l'un ou l'autre ? Quelles sont les différences en terme de prise en charge et de thérapie ?

emma a dit…

alors je me lance...
une prise en charge précose auprès d'une orthophoniste donne-elle toute les chances pour l'avenir de l'enfant?
et que faire lorsque l'enfant ne se sent pas impliqué dans sa réeducation?
tant de question encore à poser...

Laurent L. a dit…

Merci pour votre question Emma (et aussi pour votre commentaire sur l'autre post :-)).

Comme indiqué dans le billet,une réponse vous sera apportée à partir du 22, une fois la synthèse effectuée.
Et s'il y a tant d'autres questions, ce sera un plaisir d'essayer d'y répondre.

David a dit…

MerciS et félicitations pour cette belle initiative. Chapeau, Monsieur Laurent.

Suite au parfait résumé de Laurent sur ce qu'est une personne bègue sur sa page d'accueil. Je poserai la question suivante qui pourrait aiguiller beaucoup de bègues dans l'obscurité (dont moi, vous l'avez bien compris).

Je suis adulte, bègue depuis l'enfance. je begaie pas tout le temps mais pas mal lorsque je suis confronté à un entourage ou au "b" "g" "p" "d" "...". J'ai tout essayé (orthophonistes, IEB, Fil d'argent, yoga, sophro, hypnose...)
Quelle est la méthode qui pourrait vraiment m'aider? (s'il en existe une)
Et puis-je m'en sortir seul en applicant une méthode?
Pourquoi quand on lit les centaines de témoignages sur les méthodes essayés pour lutter contre le bégaiement on ne lit jamais le mot phoniatre?

Laurent L. a dit…

Bonjour David,
Ce sont le Dr Monfrais-Pfauwadel et Olivier qui sont à l'origine de cette initiative. Ils m'ont proposé de la relayer sur mon blog, ce que j'ai fait avec plaisir.
Merci beaucoup pour ta question car grâce à toi la réponse profitera à beaucoup d'autres personnes.
RDV à partir du 22 pour les réponses.

Olivier a dit…

Oups...petit erratum : Je suis très flatté, mais c'est le Dr toute seule qui nous a proposé de nous aider à répondre aux questions. Mais c'est une occasion dont doivent profiter les gens. PROFITEZ-EN VOUS N'AVEZ PLUS QUE QUELQUES JOURS !

David a dit…

B'jour à vous,

alors? alors?? alors??? que pensez-vous de l' émission sur france inter?

moi pour parler franchement (je peux Laurent??), j'ai écouté toute l'émission même les pubs, les chansons pour ne rien manquer, j'ai même fait des retours en arrière (merci bcp Laurent pour ton lien) et je n'ai rien appris de Madame Marie-Claude Monfrais-Pfauwadel, Oto-rhino-laryngologiste, phoniatre, psychologue et linguiste, et membre d'une famille de bègues. Je ne l'ai même pas entendu expliquer Comment soignez le bégaiement?

J'imagine un cancérologue expliquer ce qu'est un cancer sans du tout parler d'un traitement possible...

Sinon connaissez-vous les médicaments cités par le journaliste de la croix, les avez vous essayer, qu'en pensez-vous?

Bon, je n'ai pas été sympa sur ce commentaire mais bon j'ai expliqué mon ressenti. Je ne crois pas mais je suis peut être tout simplement fatigué, pas réceptif..., c'est la raison pour laquelle je voulais avoir votre point de vue.

Vivement le 22...

Laurent L. a dit…

@David,
C'est un exercice difficile, encadré par les questions du journaliste. Pour les solutions, pas facile non plus de donner des réponses précises et complètes en quelques minutes. Mais c'est vrai que c'est toujours un peu frustrant.
Il faudrait presque créer une chaîne spéciale "Bégaiement" sur le câble pour ça... :-)).
Pour le médicament, il s'agit du Pagoclone. Tu trouveras des infos dessus en faisant des recherches dans le forum Paroles de Bègues ou sur le blog Un Olivier sur un iceberg.

Nicolas C a dit…

Bonjour a tous et toutes !

Je suis un ancien "patient" de MC Pfauwadel, a l'epoque elle consultait rue de la Convention a Paris, dans les annees 80. J'aimerais sincerement pouvoir rentrer en contact avec elle, si c'est possible bien entendu.
Ensuite, je pense avoir beaucoup de choses a dire concernant le message laisse par David. Le begaiement ne se guerrit JAMAIS, il s'apprivoise, se dompte, se controle. Un begue restera toujours un begue, meme si il parvient a ne plus begayer. Et il est primordial de comprendre ca. Le begaiement n'est ni une maladie (contrairement au cancer, que j'ai aussi connu), ni une fatalite. J'exerce un metier ou je parle a longueur de journee, je suis agent commercial et je ne begaie pas. Et pourtant je suis toujours begue et je le resterai jusqu'a la fin de mes jours, quoique j'en pense.
David, si tu as envie d'en parler avec moi, je pourrai peut etre t'apporter quelques reponses : split64@gmail.com. N'hesites pas ainsi que tous ceux qui ont envie de discuter de ce sujet.

Nicolas

Anonyme a dit…

Désolé Nicolas, mais ce que tu dis n'est pas exact. Un bègue ne reste pas forcément toujours un bègue.
J'en suis le parfait exemple.
Ni bègue dans les faits (la parole) ni dans l'esprit (les comportements), j'affirme qu'aucune fatalité ou impossibilité ne nous cantonne définitivement dans le bégaiement.

Daniel P.

Attention, je ne dis pas que ce soit facile, ni que ce soit toujours possible, je dis seulement et c'est déjà énorme que c'est possible.

Pour en discuter, et afin d'élargir le débat, on peut se retrouver sur le forum "Parole de bègues" plutôt que par email ...

Laurent L. a dit…

Ne jamais dire que c'est impossible ! Ca me rappelle l'histoire de Pagnol : "Tout le monde disait que c'était impossible. Il est arrivé un américain qui ne le savait pas et il l'a fait..."
Et puis il y a toujours un vaste débat sur ce que signifie "guérir". Une bonne idée pour un post. Merci à tous les 2 !

cléo a dit…

bonjour c cléo, je suis d'accord avec nicolas, le bégaiement ne se guerit pas,depuis petite je suis "bègue léger" je butte sur les mots que quand j'y pense, ( je n'ai jamais connu la peur des t,p,b...), et quoi que je fasse, j'aurai toujours cette sensation familière au creux de l'estomac (qui arrive comme par "magie") qui m'annonce un blocage. Avec le temps, j'ai appris à controler ces blocages mais je sais que cette peur ne disparaitra jamais! c'est comme ça! ET C'EST PAS LA FIN DU MONDE

Laurent L. a dit…

@Cléo : Ouh la ! Quel pessimisme ! Pas de ça, ici ! S'il y a une chose que j'ai appris, c'est qu'il faut bannir les mots "toujours" et "jamais".
Les peurs associées au bégaiement peuvent être comparées à des phobies et il existe des thérapies, notamment cognito-comportementales, pour combattre ses pensées négatives et ses peurs. On peut guérir de sa peur en confrontant ses croyances à la réalité, en s'entraînant à affronter progressivement des situations redoutées, en acceptant de ne pas être parfait et en accumulant de la confiance par l'expérience. Je vais publier prochainement un témoignage très intéressant sur ce sujet. A bientôt, Cléo.

cléo a dit…

bonjour Laurent, c cléo, j'ai du mal m'exprimer lors de mon commentaire du 22.10.09 à 10h57, je n'avais pas pour but de faire passer un message pessimiste!!! J'ai simplement écrit ce que je pense être vrai pour MOI, nous sommes tous différents ( ainsi que nos bégaiements) et par conséquent nos points de vue le sont aussi. Ce n'est pas la fin du monde d'avoir des blocages, tu n'es pas d'accord laurent?
Le principal étant de s'accepter comme nous sommes!
Au sujet des TCC (thérapies cognito-comportementales): il y a quelques années, j'ai souffert du trouble panique: attaques de panique à répétition. ( je suis allée consulter une neuro-psychiatre à Dijon, Mme Arlette Lévy-chébat, une consultation à suffit pour me redonner confiance!!!)
Globalement, la TCC permet au patient d'identifier les mécanismes de la phobie, de savoir anticiper et de se préparer pour faire face aux situations suceptibles de déclencher l'attaque de panique ( dans mon cas, je pense que mon hyper-sensibilité doit etre aussi à l'origine de mes blocages). Mais le principal, c'est de croire et d'avoir confiance en soi!( paroles du médecin)
Voili-voilà, je serai ravie de lire ton prochain article!!!!!!! a bientôt

Laurent L. a dit…

Tu as raison, Cléo : avoir des blocages n'est pas la fin du monde et c'est pour cela qu'il ne faut pas avoir peur. Quant à l'acceptation et à la confiance en soi, je te suis à 100% !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget