8 sept. 2009

J'ai testé... la Thérapie Globale du Bégaiement

Si vous tapez « bégaiement » sur Google, vous tomberez immanquablement sur un lien sponsorisé pour « La thérapie globale du bégaiement ». Il s’agit d’un livre écrit par un certain Phillip Roberts, qui affirme avoir vaincu son bégaiement en deux mois grâce à la méthode qu'il a mise au point. Je l’avais acheté il y a quelques années et il m’a paru intéressant d’écrire un billet sur cet ouvrage qui intrigue pas mal de monde.…

Avant de parler du contenu, je vais vous parler de l’emballage. Je ne sais pas si Phillip Roberts est un Johnny Costard (cf mon coup de gueule sur les vidéos avant/après) mais il en a les méthodes. Si vous cliquez sur son lien sponsorisé, vous allez tomber sur un site suisse (j’ai découvert depuis qu’il a un site identique en anglais) qui vous confirmera que vous avez frappé à la bonne porte :
« une thérapie qui a fait ses preuves »,
« des effets à long terme »,
« 30 exercices pour éliminer le bégaiement »
« des conseils précieux »
« 30 exercices qui ciblent tous les aspects du bégaiement et vous permettront ainsi de contrôler durablement et efficacement votre bégaiement. »
« La Thérapie globale du bégaiement vous aidera à vaincre le bégaiement depuis chez vous et à votre propre rythme. »


On se croirait au Télé-achat ou devant les pubs presse des années 80 pour les méthodes de musculation, vous savez celles où on voyait ’un type tout maigre et tout triste devenir en quelques semaines une boule de muscles bronzée et souriante…

Si vous avez encore quelques doutes, une page entière recense une foule de témoignages enthousiastes et invérifiables de bègues et même d’orthophonistes. Et le miracle est mondial : Egypte, Chili, Birmanie, Singapour, Haïti, Sénégal, Inde, Australie…. Il n’y a guère que les esquimaux et les Nord Coréens qui n’ont pas lu et apprécié le livre ! Si vous avez des enfants, vous trouverez même sur le site une très jolie collection de drapeaux des pays des acheteurs.

Avouez : il faudrait être un peu couillon pour ne pas acheter ce bouquin qui va vous délivrer si imparablement des affres du bégaiement. Vous filez donc vos 35€ et vous téléchargez le livre…. Et là, le ton change. L’ami Phillip devient un peu plus prudent et enfile la ceinture et les bretelles. Maintenant que vous lui avez filé 35€ et que vous vous connaissez un peu mieux, il peut bien vous l’avouer :
« je ne peux pas garantir qu’elle marchera pour tout le monde… »
Et même si elle marche : «  Il est très probable que vous rechutiez tôt ou tard… »
Jusqu’à l’aveu ultime : « Il est possible que vous ne constatiez pas de progrès. Si c’est le cas, n’abandonnez pas, consultez un orthophoniste ou cherchez sur Internet… ».
C’est à dire qu’il vous conseille de retourner d’où vous venez… Remarquez, c’est pas con : avec un peu de chance, si en plus d’être bègue, vous avez l’Alzheimer, vous allez recliquer sur son lien sponsorisé et lui filer de nouveau 35€…

Le contenu :

Si vous lisez correctement l’anglais, je vais vous épargner 35€. En effet, là-aussi, il y a une distorsion entre ce qui est écrit sur le site promotionnel et ce que vous découvrez à la lecture. P. Roberts écrit en effet sur son site : « j'ai mis au point ma propre thérapie ». Je dirais gentiment que c’est un abus de langage. En fait, son bouquin est une compilation de 5 ou 6 ouvrages anglophones relativement connus, dont :
- Understanding and Controlling Stuttering de William Parry
- Stutter no more de David Schwartz
- Self Therapy for The Stutterer de Malcolm Fraser (version française : "une auto-thérapie pour les personnes qui bégaient" par Richard Parent)
- Conquer your fears of speaking before people de John Harrison (republié depuis sous le titre “redefining stuttering”, version française : "Redéfinir le bégaiement" par Richard Parent).


Les trois derniers sont téléchargeables gratuitement sur Internet. Vous les trouverez dans ma section téléchargement.

Phillip Roberts s’est donc engouffré dans le vide quasi-intersidéral de la bibliographie francophone sur les thérapies du bégaiement et surtout sur l’absence de traduction des ouvrages anglophones sur le sujet. Il est d’ailleurs transparent puisqu’il cite ses sources à chaque fin de chapitre.

Il a eu le mérite de faire cette traduction, d’en réaliser une synthèse et une mise en forme. Je ne critique donc pas le fait qu’il échange ce travail contre une rémunération (quoiqu’il y a quelques bloggeurs sympas qui le font pour pas un rond…). Le prix n’est d’ailleurs pas rédhibitoire et cela ne vous coûtera pas plus cher qu’une heure d’orthophonie (j’en connais qui vont hurler …) ou 20 minutes chez un Johnny Costard. Non, c’est plus la méthode de commercialisation qui me chagrine. OK, il veut faire du business avec son bouquin mais s’il a vraiment été bègue lui-même, il pourrait avoir la même transparence en avant-vente qu’en après-vente et éviter de « rabattre » comme un bateleur de foire des personnes désespérées par leur bégaiement.

Le bouquin est facile à lire, donne des conseils simples (mais qui sont, je le répète, la reprise d’autres auteurs) et explique bien la complexité de traitement du bégaiement (d’où le nom « thérapie globale »). Comme toute méthode, cela marchera sûrement si vous suivez scrupuleusement les conseils donnés et faites durablement les exercices recommandés. Plus facile à dire qu’à faire… Pour ma part, le livre m'avait plutôt bien réussi au début. J'en avais même fait un tableau de synthèse que j'avais affiché sur le miroir de ma salle de bains. Il n'y a cependant pas de miracle : comme pour toute méthode, il faut faire les exercices régulièrement. A l’époque, j’avais cherché alors à contacter Phillip Roberts en lui demandant si je pouvais communiquer avec d'autres personnes ayant suivi sa méthode afin de travailler ensemble (ça m’aurait fait plaisir moi de rencontrer des bègues birmans ou chiliens). J'ai eu une réponse laconique me disant que la rechute était normale et qu'il ne fallait pas se décourager...

J’arrête là le post car j’ai pris la résolution de faire dorénavant plus court (c’est un peu raté pour aujourd’hui). Pour les allergiques à l’anglais, si ça vous intéresse d’en savoir un peu plus sur le contenu, laissez moi un commentaire et je ferai un autre billet sur le sujet.

J’en profite d’ailleurs pour lancer un appel. Je vois que de plus en plus de personnes viennent se promener sur mon blog et ça me fait vraiment plaisir. Si j’en crois mes stats, je vais même bientôt faire concurrence à Phillip Roberts (va falloir que je lui demande ses petits drapeaux) : Québec, Etats-Unis, Suisse, Belgique, Allemagne, Sénégal, Cote d’Ivoire, Algérie, Maroc, Tunisie, Arabie Saoudite... Mais il faut me rendre à l’évidence : vous êtes tous de grands timides ! Pourtant, vous ne savez pas le bien que peut faire un commentaire ! Alors n’hésitez pas, laissez moi un petit mot, un petit coucou ou un petit « m…. », comme vous voulez… (ou votre témoignage si vous êtes esquimeau ou nord-coréen et que la thérapie globale du bégaiement a changé votre vie….), ça me fera plaisir.

A vot’ bon cœur, messieurs dames !

28 commentaires:

Anonyme a dit…

J'habite en banlieue de Montréal au Québec et je te lis depuis plusieurs semaines déjà. Le nouveau conjoint de ma soeur est bègue (très sévèrement d'ailleurs). Je suis très près de ma soeur et il la rend si heureuse, mais j'ai un mal fou à discuter avec lui à cause de son bégaiement...

Ça me rendait triste et je me suis mise à chercher sur le sujet avec l'espoir initial de trouver des trucs ou des façons de l'aider en changeant mon comportement ou ma façon de lui parler. Je suis une fille qui aime aller au fond des choses, alors j'ai cherché un peu le volet scientifique (j'ai atterrit sur le blog d'Olivier). J'ai vite constaté que de l'information pertinente sur le sujet, il y en avait très peu et de la désinformation en quantité effroyable (quel désastre).

Alors voilà, le sujet ne me touchant pas directement, je vous lis en silence, mais j'apprécie grandement d'obtenir votre appréciation des méthodes ou des ouvrages qui traitent du bégaiement. Votre optimisme me touche particulièrement doublé de votre sincérité. Je trouve aussi fabuleux que vous nous permettiez de vivre avec vous vos essais et que vous partagiez avec la communauté vos trucs et vos découvertes liés au bégaiement.

Pendant ce temps, j'apprend à connaître mon beau-frère tranquillement et j'admire son courage et le vôtre! Bonne continuation!

AM

Anonyme a dit…

Bonjour. Je commence par la mauvaise nouvelle...je ne suis pas nord-coréen!
J'avais voulu acheter cet ebook il y a un an ou deux. Le prix m'avait contraint à rester sur des forum, dans des ebooks et de me mettre à la lecture de l'anglais (ça m'a relancé pour me baigner dans l'anglais d'ailleurs)

Le livre qu'il propose est de plus dans un format particulier qui ne permet pas de le diffuser à quelqu'un d'autre par mail. Il a calculé son affaire, c'est un bon businessman


J'avais lu le Stutter_No_More, mais je ne suis pas allé au bout. Va falloir que je le reprenne.


Content de voir que la communauté s'enrichit sur le web, j'apprécie beaucoup de lire les articles américains qui ont bien évidemment une avance sur l'Europe.


Bonne chance à ton blog
Y'en a des choses à dire sur le bégaiement entre les symtomes, les causes, les conséquences, les méthodes, les évolutions... !

Laurent L. a dit…

Bonjour à tous les deux

Merci pour vos commentaires.

Anonyme1, merci pour ton empathie, je pense que ton beau-frère est bien tombé... Pas toujours facile de se comporter face à un bègue, il faudra que je fasse un post là-dessus. En attendant, tu peux l'écouter, ne pas l'interrompre et montrer que tu t'attaches plus à ce qu'il te dit, à votre communication qu'à son bégaiement. Tu pourrais oeut-être essayer de lui en parler pour montrer aussi que ce n'est pas un tabou et que cela ne te gêne pas.
Anonyme2, il y a en effet plein de choses à dire. Si tu as un article à proposer, je t'accueillerai avec grand plaisir. Ce serait sûrement une richesse pour ce blog.
Merci encore pour vos retours.
Laurent

emma a dit…

bonjour, je lis toujours le blog avec un grand intérêt mais désolée toujours pas nord-coréenne!!!
je pense que la solution miracle n'existe pas, je commence à accepter l'idée pour mon petit bonhomme.
merci pour votre blog qui apporte tellement aux mamans comme moi.

Laurent L. a dit…

Bonjour Emma,
Il n'y a pas de solution miracle et universelle mais il y a des solutions.
A chacun de trouver la sienne et surtout de mettre ce qu'il veut derière le mot "guérison".
Pour beaucoup de bègues, guérir c'est d'abord arrêter d'avoir peur et refuser de laisser le bégaiement conduire sa vie.
Laurent

Anonyme a dit…

bonjour

je suis du sénégal et j'ai lu le livre, mais, rien de pertinent, que du charabiaa.

J'ai obtenu une traduction compléte du livre de John Harrison qui m'aide petit à petit, si vous désiréé l'obtenir, faites moi signe

taphasarr2008@hotmail.fr

Laurent L. a dit…

Bonjour,
Merci pour le commentaire et la proposition. Si vous avez la traduction en format numérique, je suis preneur.
Ci-dessous un lien vers une liste d'articles de John Harrison traduits en français.
ICI

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis nord-corrézien, ça compte ?

Laurent L. a dit…

Si le drapeau est joli, sûrement ! :-))

Anonyme a dit…

bonjour j'habite en algerie,comment j'achete ce livre?

Laurent L. a dit…

Bonjour : je te conseille de commencer par "redéfinir le bégaiement" qui a le mérite d'être gratuit... Tu le trouveras dans ma section téléchargement.

redj1290 a dit…

Bonjour,

J'ai pas trop compris est ce que vous critiquez ce livre ou au contraire vous êtes en train de nous encourager a l'acheter.

En fait, comme vous savez, on cherche tous des sujet sur le bégaiement. J'ai fait des recherches et je suis tombé sur ce livre. Donc je me suis dit, je vais l'acheter, mais mon père voulais pas parce que il a dit, que ca sentait l'arnaque. Du coup, j'ai envoyé un mail a l'auteur et j'ai demandé un extrait du livre. Et en fait, il ma donné le lien afin de télécharger l'ebook gratuitement. DU coup, j'ai pas payé et je l'ai eu.

Je suis en train de le lire et je trouve que c'est pas mal. Après si les exercices vont m'aider, je sais pas.

Voila, moi je vous dit, envoyez un mail et demandez lui qu'il vous donne le livre:DDD

Laurent L. a dit…

@redj1290 : en résumé, je disais que le livre était intéressant mais que :
- je trouvais les méthodes commerciales de l'auteur un peu trop racoleuses,
- le prix était élevé pour le pdf compte tenu que l'on peut trouver la plupart des livres dont il s'inspire en téléchargement gratuit.

L'info que tu donnes aujourd'hui est intéressante. J'avais déjà eu vent qu'il donnait parfois son livre gratuitement pour les personnes ayant des difficultés financières. Finalement, ça a pas l'air d'être un mauvais bougre ce Phillip !

redj1290 a dit…

Non non, il est pas du tout mauvais hehe

Il ma aidé aussi a l'activer parce que je ne savais pas comment faire. C'est tout un bazar avec les codes d'activation..

Ca vous coute rien d'essayer : D

Mario a dit…

Bonjour les bloggueurs,

J'ai également acheté ce livre en 2009 et il est vrai qu'il est agréable à lire. Mais les méthodes manquent de coaching je trouve. Dans l'ensemble ça nous permets de structurer les difficultés liés au bégaiement. Mais je crois aussi que nous avons tous en nous les réponses que nous recherchons mais que nous attendons que les autres nous les dévoilent. Aprés tout qui peut mieux connaître notre corps que nous-même. Biensûr nous percevons chacun le monde à notre manière mais est-il si différent?

Laurent L. a dit…

@Mario : je partage ton sentiment. Nous pouvons être notre meilleur thérapeute si nous sommes capables d'observation (de notre corps mais aussi de tout ce qui traverse notre esprit...) et de persévérance. Et guérir ne veut pas dire forcément ne plus du tout bégayer...

patrick a dit…

Bonjour,je suis bègue depuis 36 ans,j ' ai trouver intéressant vos commentaires ,sur la thérapie globale,je cherche beaucoup sur internet les moyens les plus efficaces pour arrêter mon bégaiement,et j ' ai trouver des sites qui vendez des appareils électroniques pour vaincre le bégaiement,avez-vous tester des appareils électroniques ?

Laurent L. a dit…

Bonjour Patrick, je n'ai pas testé ces appareils électroniques. Alexandre, du blog Parole de Bègue, avait traduit une étude sur le sujet. Tu la trouveras ICI
Tu peux lire aussi le témoignage d'Alan Badmington, un ancien bègue qui a aussi utilisé ce dispositif... mais ce n'est finalement pas cela qui l'a aidé à s'en sortir. J'ai vu aussi qu'il y avait ce type d'applications sur l'iPhone ! Bonne lecture.

Anonyme a dit…

Salut Laurent,c'est Monsieur K (oui,Mister K,oui),j'ai découvert le sommaire juste hier (y en a,à lire !),alors d'abord merci d'avoir testé pour nous,Laurent,Impocco et Roberts. Pour Impocco,bien que tu n'en dises pas que du mal,moi je sais que je n'irai pas,j'avais déjà vu une vidéo de ses stages sur son site et ce type-là ne guérit pas du tout du bégaiement,éventuellement il soigne le symptôme mais c'est tout,et quand j'entends un ancien stagiaire parler,je me dis "mais bon sang quelle pression ! Quel contrôle ! Où est le plaisir ?". Parce que si on parle c'est qu'on a envie de dire quelque chose,sinon mieux vaut se taire (ah si,je vous assure ! C'est aussi parce qu'on se force à parler,à participer alors qu'au fond on n'en a rien à foutre,qu'on bégaie),où est le plaisir quand il faut penser à chaque syllabe et se contracter le bras ou faire je sais pas quoi avec son corps ? En plus on les reconnaît,les anciens bègues,en tout cas moi je les reconnais tout de suite,toujours dans le contrôle même s'ils ne bégaient pas,et personnellement je préfèrerais arriver à juste accrocher encore de temps en temps mais en continuant à parler librement (vite,le plus souvent,oui,mais en maîtrisant quand même mon débit,et non je n'ai pas dit "contrôler" mais bien "maîtriser"),je préfère parler en toute liberté et spontanément même si je dois accrocher encore de temps en temps,plutôt que m'exprimer comme un robot qui compte bien chacune de ses syllabes. Et ne croyez pas que je sois un bègue léger pour dire ça,c'est vrai qu'il m'arrive d'être parfaitement fluent à 100% (t'as vu,je ne pinaille pas !),mais il m'arrive aussi de... Bref,c'est pas toujours joli-joli à entendre... Mais bof...
Je crois qu'il faut mourir pour guérir. Symboliquement bien-sûr. Abandonner sa personnalité... mais pour de bon. Pour devenir quelqu'un d'autre,pas un étranger,nous-mêmes. Nous devons devenir nous-mêmes.
Et pour ça,un bon truc c'est de faire semblant d'être quelqu'un d'autre,quelqu'un qu'on aime à qui l'on peut s'identifier,quelqu'un qui possède les qualités qui nous font actuellement défaut mais que l'on saît avoir en soi,et je ne sais pas si ça prendra 21 ou 66 jours,mais deux choses:
- une habitude,çe se perd et se gagne très rapidement (regardez quand vous changez de lieu d'habitation par exemple),si vous vivez 24H sur 24 en étant quelqu'un d'autre,vous finirez par réellement devenir quelqu'un d'autre
- ça peut être extrêmement rapide,il n'y a pas de règle,il suffit d'un déclic,que vous pressiez sur l'interrupteur dans votre esprit (ou votre cerveau si vous préférez) qui remettra le contact avec la fluidité verbale

Voilà voilà...
Chacun est le créateur de sa propre réalité,de son bégaiement comme de sa fluidité.

Monsieur K. (qui y croit !)

Anonyme a dit…

bonjour! je suis un bègue de 22ans. je viens de découvrir un site intéressant, et je tiens à le partager afin que d'autres puissent en bénéficier. cela pourrait vous aider:

"Méthode de relaxation, exercices respiratoires et musculaires

La première chose à faire est d'éteindre les lumières de la pièce dans laquelle vous êtes et de vous détendre.
Ces exercices sont à faire chaque soir avant de se coucher dans le calme.


1°)Pendant 1 minute, articulez fortement en déformant exagérément votre visage et en prononçant les voyelles suivantes : A, E, I, O, U.

2°)Pendant 4 minutes, inspirez de l'air par la bouche à plein poumon et expirez lentement tout l'air immédiatement après l'avoir inspiré.

3°)Pendant 4 minutes, inspirez de l'air par la bouche à plein poumon. En même temps, poussez éxagérément votre langue contre votre palais.

4°)Pendant 3 minutes, inspirez de l'air par la bouche à plein poumon. En même temps, serrez vos joues et vos lèvres en exerçant une pression.

5°)Pendant 2 minutes, inspirez de l'air par la bouche à plein poumon. En même temps, pressez les muscles de votre thorax vers l'intérieur comme si vous rentriez votre ventre.

6°)Prenez un texte à lire et entrainez vous à lire sans insistance sur chaque mot. Privilégiez la vitesse à la qualité de l'élocution. Prenez comme objectif de ne pas butter sur les mots et si c'était le cas, ne vous arrêter pas sur ce mot et continuez la phrase. A long terme, cette méthode réduira les blocages et les habitudes de répétition de syllabe qui entrainent le bégaiement.

Cette méthode est à faire, si possible, chaque jour, pendant 2 à 3 mois. Vous constaterez une réelle différence à long terme, des tensions musculaires moindres et améliorerez votre élocution. C'est une technique intéressante pour arrêter de bégayer et lutter contre le bégaiement."

tiré de http://www.lebegaiement.com/methodes.html
bonne chance les amis. je vous donnerai des nouvelles après les trois mois!c'est parti!
MAG

Laurent L. a dit…

@MAG : Pourquoi pas... En tous cas, c'est sympa de faire le test et de nous tenir au courant ! Pense quand même aussi à EXPIRER sur les étapes 2,3,4 et 5 ! :-))

Souheila a dit…

Un excellent blog
Merci pour tout
Bonne continuation

eti a dit…

Je te remercie avant tout pour ton blog et j'aimerais vous faire part de mes appréhensions actuelles concernant mon bégaiement. Jusqu'à présent, j'ai plus ou moins réussi à gérer mon bégaiement, avec des hauts et des bas. Et, il y a quelques temps, j'ai changé de pays, je suis partie continuer mes études dans un autre pays, j'apprends actuellement une nouvelle langue et je dois dire que mon bégaiement est revenu à la charge, mais d'une facon différente des autres fois ou ca a pu empiré: en effet c'est à présent un bégaiement que je ne semble pas connaitre, il a pris une autre forme, j'ai des contractions plus fortes avant de sortir un mot quand je bégaye, et je bégaye énormément quand je lis (ce qui n'était jamais arrivé avant). Je suis un peu perdue, je ne sais pas quoi faire, je ne peux pas consulter une orthophoniste car je ne connait pas encore bien la langue locale et j'ai un emploi du temps très chargé. Si vous auriez des conseils, ce serait génial.

Laurent L. a dit…

Bienvenue Eti et merci pour ton message. Dans quel pays te trouves-tu ? Dans de nombreux pays, il y a des groupes d'entraide pour les personnes qui bégaient. Participer à des réunions te permettrait de rencontrer du monde et de travailler la langue dans un environnement favorable, tout en partageant un point commun : finalement, c'est plutôt un avantage de bégayer quand on arrive à l'étranger !
Puisque tu ne souhaites pas voir d'orthophoniste pour l'instant, je te conseille d'aller dans la section téléchargement du blog pour récupérer grauitement les versions numériques de "Conseils pour ceux qui bégaient", "Redéfinir le bégaiement" et "auto-thérapie pour une personne qui bégaie". Ce sont 3 livres d'auto-thérapie dans lesquels tu te retrouveras sans doute et qui te donneront d'excellents conseils pour travailler sur ton bégaiement.
Tu peux aussi échanger avec des francophones sur le "forum du bégaiement" et la page Facebook du blog.
Voilà de quoi t'occuper pour un moment !

Bon courage et n'hésite pas à revenir souvent ici !

Laurent

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai acheté le livre en 2008, il m'a enormement aidé.
je ne suis pas la pour faire de la Pub mais c'est la verité

Amara Traore a dit…

Bonjour, je veux telecharger ce livre " Therapie globale du begaiement .comment puis l'avoir .

Laurent L. a dit…

Bonjour,

Le lien n'existe plus mais vous pouvez télécharger gratuitement des livres sur ce blog en cliquant à droite sur "Téléchargement gratuit d'ouvrages qui pourront vous inspirer".

Bonne lecture !

Laurent

Sebos a dit…

Salut,
j'ai découvert ton blog par hasard, et il est plutot sympa ;)

Ce bouquin je l'ai acheté et en dehors du fait que ce soit écrit pour un enfant de 5ans,
ça m'a plus énervé, d'avoir mis 35€ dans un bouquin qui ne pas vraiment aidé, qu'autre chose.

il n'y a pas longtemps je suis tombé sur le site "Wikihow" en tapant "how to stop stuttering" et il y'a plein de gens qui ont contribué à élaborer plusieurs méthodes permet d'améliorer la fluidité.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget