19 mai 2009

Analysez votre bégaiement

Beaucoup d’anciens bègues insistent sur l’importance de cette étape. Avez-vous jamais analysé ce que vous faisiez exactement lorsque vous bégayez ?

L'appareil vocal humain est un instrument à vent. L’air expulsé des poumons crée une pression sur les cordes vocales et les fait vibrer produisant un son. Ce son est la matière brute de la parole. Il est ensuite converti en mots par l’action des lèvres, de la langue, de la mâchoire, des dents, du palais et d’autres « articulateurs ».

Le bégaiement se manifeste par une répétition des syllabes ou un blocage pur et simple. Dans ce dernier cas, qu’est-ce qui fait que votre son ne sort pas ? Reproduisez votre bégaiement et observez comment fonctionne votre appareil phonatoire. Est-ce que vous expirez correctement ? Sans air pas de son ! Vos abdominaux sont-ils contractés. Si l’air est bien envoyé, qu’est-ce qui le bloque ? Vos lèvres, votre langue ? Décortiquez, analysez, exagérez pour détecter les points exacts de tension. Notez vos observations sur une feuille...

Un orthophoniste peut vous aider à identifier vos zones de tension. Vous pouvez aussi travailler avec un sophrologue qui vous enseignera des techniques pour vous relaxer.

Je le répète : cette étape est essentielle. John C. Harrison l’explique parfaitement dans son livre « Redefining stuttering : What the struggle to speak is really all about». Il a passé beaucoup de temps à « observer avec précision ce que je faisais en bloquant ». Et il insiste sur « avec précision ». Comment il positionnait sa langue, ses lèvres, comment il respirait… Etape par étape, il a ensuite travaillé pour relâcher ses points de tension, repositionner ses muscles phonatoires correctement. Il a appris à ressentir la sensation de bien-être, de détente qui pouvait être associé à une parole relâchée, libérée. Puis un jour, il a réussi à reproduire ce relâchement et donc cette sensation en situation de stress.

C’est tout le mal que je vous souhaite !

P.S : John C Harrison est un ancien bègue qui s’est beaucoup impliqué dans la National Stuttering Association in America (la principale association de bègues aux Etats Unis). Il a été un des premiers à parler de l'"hexagone du bégaiement" appelé aussi "iceberg du bégaiement", démontrant que le bégaiement est le résultat d'une interaction entre un certain nombre de mécanismes physiques et psychologiques. Il a animé des ateliers un peu partout dans le monde anglophone et a rédigé un livre très instructif où il expose son parcours personnel et ce qu’il a mis en œuvre pour « guérir ». Vous trouverez une copie gratuite de son livre au format pdf à cette adresse.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget