3 janv. 2017

Goodbye 2016 !

2016 se retire en me laissant deux nouveaux beaux souvenirs de mon voyage au pays du bégaiement.

Le premier est la rédaction de mon livre "Goodbye Bégaiement - guide de voyage pour les aventuriers du bégaiement". J'avais ce projet en tête depuis longtemps et je suis content de l'avoir enfin réalisé. J'espère qu'il donnera sourire et espoir à ceux qui le liront... En attendant le tome 2 :-)

Le deuxième est ma participation à la journée annuelle de l'Association des Bègues du Canada à Montréal. Pour le coup, si vous souhaitez faire le plein de sourire, d'espoir et de convivialité... Réservez tout de suite votre billet pour l'année prochaine !

En attendant, pour vous encourager dans vos résolutions de début d'année, je vous ai traduit, avec son autorisation, les paroles de sagesse adressées par Alan Badmington aux membres d'un forum anglophone. 
Pour mémoire, Alan a bégayé durant presque 50 ans avant d'entreprendre un voyage réussi vers la fluidité de parole. Il est devenu un orateur recherché et nous offre régulièrement de précieuses réflexions sur son parcours. Voici ce qu'il a partagé pour 2017 :

"Avec les années, je suis de plus en plus conscient que le temps que nous passons sur cette planète est relativement limité. Réaliser que nous ne pouvons pas revenir en arrière m'a permis d'apprécier la nature précieuse de chaque minute mise à notre disposition.

J'ai laissé mes peurs (et l'image étriquée que j'avais de moi) inhiber mon développement personnel pendant plus d'un demi-siècle. En conséquence, ma vie était, de manière générale, inaccomplie.

Cela m'a pris du temps pour découvrir qu'il y avait des chemins plus gratifiants à emprunter. Si nous restons dans le statu quo, rien de différent ne pourra se passer. Notre futur sera simplement une reconduction du passé.

En 2000, je me sentais insatisfait par certains aspects de ma vie, alors j'ai décidé d'examiner les croyances/comportements qui produisaient ces résultats insatisfaisants. Lorsque j'ai identifié les choses qui me ne me faisaient pas du bien, j'ai choisi de les abandonner au bénéfice d'autres qui me permettraient de suivre un mode de vie beaucoup plus épanouissant.

Certains savent ce qu'ils devraient faire pour améliorer leur existence mais justifient leur inaction en prétextant être insuffisamment préparés pour aborder ce changement. Ils se promettent d'y remédier quand ils seront mieux outillés.
Mais, comme nous le savons, demain n'arrive jamais et hier ne revient jamais. Si nous sommes convaincus de nos limites, ne soyons pas surpris qu'elles deviennent réalité et empêchent notre progression/développement.

La citation suivante (attribuée au cardinal Newman, théologien anglais - 1801 - 1890) résume cela admirablement :
"On ne ferait jamais rien si l’on attendait de le faire assez bien pour que personne n’y trouve à redire."

Il est important de comprendre que, lorsque nous essayons quelque chose de différent, nous ne devons pas nous attendre à être parfaits. Ce n'est pas ainsi qu'on apprend des nouveaux comportements. Observez un enfant essayer de marcher pour la première fois et vous comprendrez ce que je veux dire. La partie la plus importante (et gratifiante) de l'expérience est d'affronter des revers et de développer alors aptitudes et confiance pour progresser jusqu'à l'étape suivante.

Quand nous entrons dans l'automne de notre vie, les actions que nous regrettons le plus sont celles que nous n'avons pas entreprises. Je n'ai certainement pas l'intention de me présenter devant mon Créateur avec une "to-do-list" inachevée.

Alan."


Je vous souhaite à mon tour une bonne et heureuse année et je ne formulerai qu'un souhait : qu'elle nous apporte le courage et le plaisir d'être nous-mêmes.



Laurent

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget